Y a-t-il un lien entre la consommation de viande et les maladies de civilisation ?

Il n’existe aucune preuve scientifique établissant un lien de causalité entre la consommation de viande dans le cadre d’une alimentation saine et des maladies chroniques telles que l’obésité et les maladies cardio-vasculaires. Cependant, les chercheurs ont établi un lien entre une consommation élevée de viande rouge (100 g par jour) et de viande transformée (50 g par jour) et un risque accru de maladies cardiovasculaires, du diabète de type 2 et de cancer, surtout le cancer du côlon. Le lien avec la viande transformée est plus évident qu’avec la viande rouge.

  • Viande rouge = bœuf, veau, porc, mouton, chèvre, cheval.
  • Viande blanche = volaille comme poulet et dinde.
  • Viande préparée = fumée, salée ou avec ajout de conservateurs (ex. : charcuterie, saucisses, haché préparé).

On ne peut cependant pas en conclure que la viande est la cause de maladies de civilisation. Il s’agit ici d’études observationnelles qui ne peuvent que démontrer des corrélations et non pas des causalités. Les liens trouvés ne sont donc pas des preuves d’un lien direct de cause à effet entre la consommation de viande et certaines maladies chroniques. D’autres facteurs peuvent également influer.

Exemple : les personnes qui consomment beaucoup de viande rouge ou transformée ont généralement aussi un style de vie plus mauvais pour la santé, ce qui va de pair avec un risque accru de maladies chroniques (les hommes âgés, la cigarette, le surpoids, une faible consommation de fibres, légumes, fruits et produits à base de céréales complètes).

Exemple : les végétariens sont généralement plus soucieux de leur santé, font plus d’activités physiques et fument moins que les non-végétariens. En plus de leur alimentation, le mode de vie général des végétariens contribue probablement fortement à un meilleur état de santé. Les avantages d’un régime alimentaire végétarien sont donc plutôt dus à une consommation élevée de fruits et légumes plutôt qu’à la suppression de la viande.

C’est donc le mode de vie et alimentaire total qui déterminent un état de santé et non pas un aliment en tout ou partie. D’où l’importance de manger équilibré et varié et de pratiquer des exercices physiques réguliers. Un style de vie sain et une alimentation saine, avec ou sans viande, est la clef d’une vie plus longue et de qualité.

Sources :

  • Vlaams Instituut Gezond Leven - www.gezondleven.be
  • Gezondheidsraad. Richtlijnen goede voeding. Den Haag: Gezondheidsraad; 2015.
  • Anses. Actualisation des repères du PNNS: revision des repères de consommations alimentaires. Avis de l'Anses. Rapport d'expertise collective. 2016.

  

Consultez la foire aux questions.

Instagram @biendecheznous

Newsletter

Envoyez-moi les nouvelles recettes

Recevez chaque semaine nos nouvelles recettes, astuces et concours.
  • Les dernières tendances alimentaires
  • Des recettes de saison
  • Des tuyaux de cuisson pratiques
  • Concours et évènements

Restez au courant

Ne ratez aucune nouvelle recette

Abonnez-vous à notre newsletter bimensuelle et recevez toutes nos recettes de saison, astuces culinaires et concours dans votre boîte mail.

En inscrivant votre adresse e-mail et en cliquant sur "inscrivez-moi", vous confirmez avoir pris connaissance de notre déclaration de confidentialité et marquez votre accord.