Belgische hop

Tel père, tel fils

Un cultivateur de houblon à propos du célèbre condiment de Poperinge

Septembre est le mois idéal pour visiter Poperinge. Vers la fin de l'été, les nombreux houblonniers de la région travaillent d'arrache-pied pour récolter le houblon. Une curiosité à découvrir...

L'entreprise de houblon de la famille Dekervel existe depuis 1961. Âgé de 22 ans, le fils Aaron Dekervel reprendra bientôt l'affaire, incarnant ainsi la troisième génération de houblonniers. Aaron nous dévoile les secrets de la culture du houblon de Poperinge et les sentiments qui l'animent sur les traces de sa famille.

Telers Belgisch hop De Kervel

Avez-vous toujours voulu succéder à vos parents ?

En réalité, oui. Mes parents travaillaient tous deux de longues journées dans les champs. Comme il n'y avait pas de garde d'enfants, on les accompagnait au champ depuis notre plus tendre enfance. Pour moi, cela a toujours été une évidence de me lancer dans le houblon. Un sentiment que partage mon frère, puisqu'il envisage lui aussi de franchir un jour le pas.

Une vraie histoire de famille, en somme…

C'est vrai. D'ailleurs, une nièce et deux neveux de mon père travaillent dans le secteur à Poperinge. Plusieurs autres membres de la famille cultivaient également le houblon à l'époque, mais ils ont entretemps arrêté.

Pour quelle raison ?

Il faut vraiment être passionné pour exercer ce métier. Personnellement, j'ai déjà vécu beaucoup de belles périodes, mais on traverse aussi des moments difficiles. Une mauvaise récolte ou une période de bas prix fait naître des incertitudes. Mais rien n'empêche bien sûr de s'y préparer. C'est pourquoi, en plus de cultiver le houblon, nous élevons des porcs, afin de nous garantir une sécurité de revenus.

À quoi ressemble une journée dans la vie d'un houblonnier ?

Cela varie très fort selon la saison. La période chargée débute en mars, car nous devons tout préparer pour faire pousser le houblon. Les rayonnages doivent être mis en place, les fils attachés et les plants dirigés de manière à favoriser leur croissance dans les règles de l'art. Nous sommes actuellement en train de détacher les feuilles inférieures des plants de houblon pour prévenir l'apparition de fléaux tels que l'araignée rouge. Le houblon y est très sensible. Nous essayons de pulvériser le moins de pesticides chimiques possible, ce qui décuple le travail à la main et le travail de la terre. Fin août, nous entamerons la cueillette, qui nous occupera durant trois semaines.

Quelles variétés de houblon cultivez-vous ?

Nous possédons 12 hectares de houblon, soit 30.000 plants, et cultivons trois espèces différentes. Les variétés Challenger et Holding sont des houblons Aroma essentiellement utilisés pour les microbrasseries. Ils sont particulièrement populaires en ce moment. Le Target est notre troisième variété.

Logo Belgische hop

La cueillette vaut-elle la visite ?

Certainement ! Elle démarre le 28 août. Cela vaut vraiment la peine de venir voir les cueilleurs de houblon à l'œuvre. La ville de Poperinge ne ménage pas ses efforts non plus pour préserver notre culture du houblon belge. Il y a donc un tas d'activités organisées dans la ville et alentour à cette période.

 

Les bières brassées avec du houblon belge se reconnaissent au logo « Houblon belge – Belgian hops ». Si vous voyez ce logo, c'est que les brasseurs utilisent au moins 50% de houblon cultivé en Belgique pour brasser leur bière de qualité. Il existe même un logo d'or pour les bières brassées avec 100% de houblon belge.

Plus de détails ? www.houblonbelge.be

 

Newsletter

  • Les dernières tendances alimentaires
  • Des recettes de saison
  • Des tuyaux de cuisson pratiques
  • Concours et évènements

Envoyez-moi les nouvelles recettes

Recevez chaque semaine nos nouvelles recettes, astuces et concours.